Pourquoi faire confiance à la HappyTech pour vous accompagner dans votre démarche de recherche de bien-être au travail ?

La QVT (qualité de vie au travail) et RSE (responsabilité sociale des entreprises) sont au cœur des problématiques des entreprises actuelles, et même les pouvoirs publics semblent vouloir s’impliquer. Un premier échange a en effet déjà eu lieu entre la HappyTech, le Président de la République Emmanuel Macron et la Ministre du Travail, Muriel Penicaud.

 

« C’est logique : plus l’employé se sent bien, plus il s’implique, moins il est absent. Il restera aussi plus longtemps dans l’entreprise et sa productivité et la qualité de son travail seront meilleures », décline Samuel Metias, le fondateur et président de Comeet, également à l’origine du collectif HappyTech et Président du Comité International.

 

Pour rappel, les impacts positifs du bien-être sont certains car les entreprises pro-actives dans ce domaine expriment leur satisfaction ainsi que celle de leurs employés. Il est malheureusement difficile de chiffrer le gain de performance mais les premières estimations laissent penser que ces actions pourraient s’élever entre 1 et 3 points de PIB.

 

Chaque direction doit aussi mesurer l’importance du bien-être par rapport à son attractivité sur le marché. La guerre pour attirer les meilleurs talents est rude et les entreprises doivent être innovantes. Surtout les cadres qui ont un taux de chômage de 3,5% contre plus de 9% pour l’ensemble de la population. Ainsi, les entreprises mettant en avant de nombreux avantages dont des pratiques de qualité de vie au travail seront privilégiés par bon nombre de candidats. Ce sont des nouveaux arguments de poids lors du choix final.

 

Ainsi, les solutions proposées par nos acteurs du numérique sont variées et peuvent apporter un vrai plus dans la vie des entreprises.

 

Le bien-être au travail est dorénavant reconnu comme étant un facteur de productivité, de loyauté mais aussi de créativité. En tant qu’employeur, vous optez pour un environnement de travail stimulant, des perspectives de développement et du sens qui ne peux qu’être bénéfique pour vos salariés.

 

Pourquoi rejoindre le collectif en tant que Partenaire Officiel ?

 

Depuis quelques années, de plus en plus de solutions innovantes se lancent dans l’accompagnement du bien-être en entreprise. Nous sommes persuadés, et de nombreuses enquêtes le démontrent, que la technologie est capable de retisser les liens entre la direction et les salariés, et entre les salariés eux-mêmes.

 

Un positionnement en phase avec une volonté de plus en plus forte, notamment chez la nouvelle génération, d’avoir un travail qui fait à la fois sens et dans lequel on se sent bien. C’est pourquoi rejoindre le mouvement de la HappyTech International vous permettra de participer à cette dynamique et de partager des valeurs communes à tous.

 

Afin de faire du bien-être au travail un vecteur de performance incontournable, nous souhaitons aussi regrouper tous les acteurs de notre société. Nous souhaitons donc impliquer les syndicats, les organismes publics, les organismes privés, les associations citoyennes…

 

Devenir partenaire, c’est profiter d’une visibilité croisée exceptionnelle, d’un écho média et presse de première importance et d’un projet commun pour faire rayonner le partenaire et l’écosystème HappyTech à travers le monde.

Comment devenir un partenaire du Comité International de la HappyTech ?

 

Le bien-être au travail est un enjeu mondial et bien que certaines entreprises aient pris conscience de l’importance de mettre en place un environnement de travail propice à ses salariés, la HappyTech souhaite promouvoir davanatge cette démarche au niveau international.

 

Vous partagez nos valeurs et pensez pouvoir construire avec nous un mode de travail agréable autant pour l’employeur que pour ces employés ? Vous souhaitez participer au rayonnement de la HappyTech et promouvoir une solution à l’international pour soutenir les entreprises dans cette démarche ?

 

Pour cela, il suffit de nous transmettre vos coordonnées afin que l’on puisse vous recontacter et mettre en place un partenariat. Il faudra ensuite nous présenter votre solution et convaincre notre comité de sa valeur ajoutée. Par la suite un contrat de partenariat vous sera soumis moyennant un droit d’entrée. Enfin nous vous accompagnerons à développer et fédérer le mouvement.