Pourquoi mettre en place une démarche de feedback en mode hybride ?

Moteur d’engagement et de motivation des collaborateurs, l’utilité du feedback n’est plus à démontrer.

Mais à l’heure où le travail hybride se généralise, installer une culture du feedback devient de plus en plus essentiel.

Panorama des raisons de l’adopter.

Le feedback booste l’engagement des collaborateurs

Selon une étude réalisée par Swile durant la crise sanitaire, l’absence de reconnaissance au travail est le premier facteur de désengagement des salariés. Le manque de considération serait quant à lui la première cause de démission.

En l’absence d’interactions régulières avec ses collaborateurs et managers, il est en effet plus difficile de mesurer les résultats de son travail.  Ai-je fait correctement mon travail ? Ai-je atteint mes objectifs ? Autant de questions qui, restées sans réponse, peuvent nuire à l’implication des collaborateurs.

Recevoir des encouragements ou des félicitations s’avère en revanche un puissant levier de motivation. D’après une étude d’Harvard Business Review, 72 % des employés pensent que leur productivité s’améliorerait si leurs managers fournissaient un feedback plus régulier. Que ce soit pour progresser ou être rassuré sur le travail que l’on fournit, le feedback s’avère donc un précieux outil pour renforcer l’engagement des collaborateurs. A plus forte raison à distance.

Le feedback renforce la confiance et l’autonomie

Dans une organisation hybride, le management repose beaucoup sur l’autonomie et la confiance. Une situation qui peut être facteur de stress si l’on ne sait pas comment s’y prendre ni à qui s’adresser pour résoudre un problème. Le feedback est l’occasion de revenir sur l’attribution d’objectifs et leur réalisation afin de guider les équipes.

Clarifier les attentes de manière précise et régulière, en identifiant des moyens de résolutions permettra au collaborateur ou à l’équipe d’avoir une vision plus claire de ce qui est attendu. L’occasion de mieux autoévaluer son travail et par là même de gagner en autonomie et confiance.

Le feedback cultive le lien social

La pratique du feedback implique une posture d’écoute et d’attention propice à l’enrichissement des relations interpersonnelles. Échanger, recevoir des informations, poser des questions favorise une communication plus fluide entre pairs, avec son manager ou au sein de l’équipe.

Un collaborateur plus écouté se sent aussi plus valorisé. Côté manager, c’est l’occasion de progresser sur sa capacité à dire ou à formuler les choses de manière factuelle, mais aussi à gérer les émotions. Autant de facteurs de nature à nourrir les relations. 

Le feedback favorise l’agilité

A l’heure où les organisations évoluent rapidement, créer des moments de feedback régulier est un bon moyen de répondre aux exigences d’agilité que supposent ces transformations. Le feedback, en effet, permet à celui qui le reçoit de s’améliorer. Le collaborateur qui doit changer sa façon de travailler, trouvera dans le feedback une occasion d’ajuster ses comportements rapidement, dans une logique de “test and learn”.

Même chose côté organisations, contraintes d’évoluer rapidement  pour pouvoir perdurer. Le feedback leur permet d’apprendre de leurs erreurs, de trouver des solutions, de mettre en place des actions correctives. De s’adapter pour s’améliorer.

Eclairage : Le feedback fournit des clefs pour progresser et s’adapter

Consultant en ressources humaines et organisation, ex directeur des ressources humaines de Pfizer et Microsoft, Yves Grandmontagne accompagne aujourd’hui Bloomin dans le développement d’offres adaptées aux besoins des ressources humaines en entreprises. Il nous donne sa vision du feedback.

Quelles solutions Bloomin propose-elle aux entreprises?

Thomas Le Gac et Arnaud Testu ont créé Bloomin il y a 6 ans. L’objectif : mettre à disposition des entreprises des outils pour prendre le pouls des organisations de façon plus fréquente que les modèles traditionnels d’enquête. Bloomin Pulse permet une analyse régulière du ressenti des collaborateurs vis-à-vis de l’entreprise. Bloomin 360 offre un outil individualisé de feedback qui permet à une personne de solliciter des retours de pairs, managers ou équipes, dans une démarche d’amélioration continue.

Comment les transformations actuelles impactent-elles management et organisation ?

Depuis une dizaine d’années, on voit émerger de nouvelles façons de travailler où le bureau n’est plus le seul lieu dédié à l’activité. Une tendance qui s’est accélérée avec le confinement. Ces changements impactent le management et les organisations dans tous leurs aspects. Tout le monde doit changer sa façon de faire :  l’entreprise, l’équipe, ou le manager.

En quoi la culture du feedback est-elle importante en mode hybride ?

En parallèle de l’évolution des entreprises à un rythme accéléré, cette prise de température fournit des informations qui vont leur permettre de trouver des clefs d’amélioration. Le feedback est dans sa démarche même une façon de disposer d’éléments qui vont permettre à un groupe (l’entreprise, l’équipe) où à un individu, de progresser et de s’adapter.

 

En conclusion, je dirais que le contexte conduit les entreprises et les salariés à être plus attentifs aux retours qui leur sont faits. C’est d’autant plus vrai qu’entreprises et individus doivent s’adapter à de nouvelles façons d’opérer. Si l’utilité des outils de feedback ne date pas d’hier, ils revêtent une importance encore plus cruciale aujourd’hui et il serait dommage de s’en priver.

Par Arianne Dubois

Vous souhaitez vous engager au service de l’expérience collaborateur ?