Télétravail : 5 conseils pour bien travailler chez soi

Réduction du stress, hausse de la motivation, meilleur équilibre vie professionnelle et vie privée, les salariés trouvent de nombreux bénéfices au télétravail.

A l’heure où le travail à distance s’impose durablement dans nos vies, voici un rappel de quelques bonnes pratiques pour bien travailler à distance.

Créer un espace de travail dédié

Si travailler chez soi peut être source de confort, les bonnes conditions doivent être réunies. Pour travailler efficacement, on se crée un espace dédié.

De préférence isolé, l’objectif étant de bien séparer vie privée et vie professionnelle. On évite ainsi la table où l’on mange, autant pour ne pas déplacer ses affaires, que pour cloisonner travail et temps libre.

On privilégie un lieu calme et lumineux, à proximité d’une fenêtre quand c’est possible. Si on dispose d’une pièce libre, c’est l’idéal. Dans le cas contraire, une cloison, un rideau ou un paravent font l’affaire.

On opte pour des rangements fonctionnels. On retrouve ainsi facilement ses dossiers. Des détails qui constituent un gain de temps non négligeable au quotidien, en plus de créer une routine indispensable à la concentration.

Aménager un espace de travail ergonomique

A proscrire : le canapé du salon ou son lit, à des fins d’efficacité comme pour protéger son dos. On s’installe donc à un bureau ou une table, avec une assise adaptée. Le bureau est positionné perpendiculairement à la fenêtre, de façon à éviter les reflets sur l’écran. Et la fatigue visuelle qui en découle.

Pour prévenir les troubles musculo-squelettiques, il est important d’avoir une bonne posture. En commençant par un écran à la hauteur des yeux. A noter qu’idéalement, le regard se situe entre 50 et 70 cm de l’écran. Les avant-bras quant à eux forment un angle droit avec le plan de travail.

Pour les personnes disposant d’un portable, l’ajout d’équipement peut s’avérer utile. Un clavier ou une souris peuvent être un plus. De même qu’un support incliné, pour avoir l’écran à la bonne hauteur.

Organiser sa journée de travail

Se lever, prendre son petit déjeuner, se préparer comme si on allait au bureau sont autant de routines efficaces pour se mettre en mode travail.

Quand on est à la maison, on voit moins le temps passer. Se donner des objectifs et un timing évite de se laisser déborder. On se fixe ainsi des règles strictes sur son temps de travail. Les horaires en télétravail sont les mêmes qu’au bureau.

A domicile, il est important de prévoir des temps productifs, mais aussi des moments de pause. Cela peut être une balade quotidienne, un footing, une séance de relaxation ou quelques pages d’un bon livre entre deux réunions. Un moyen efficace de délimiter vie personnelle et professionnelle. Mais aussi de stimuler son cerveau.

Dans un contexte de travail hybride, alternant des jours au bureau et à domicile, l’organisation est d’autant plus primordiale. On privilégie quand c’est possible la collaboration au bureau, et on réserve le télétravail aux activités qui requièrent la plus grande concentration. Une gymnastique qui requiert un peu d’anticipation.

Bouger régulièrement

L’un des risques du télétravail, c’est la sédentarité. Au bureau, on est toujours amené à faire quelques pas pour prendre un café, aller jusqu’à l’imprimante, rendre visite à un collègue. Ces occasions de bouger sont moins évidentes à la maison.

En télétravaillant, on diminue ainsi de 69% nos déplacements par rapport au bureau. Or, changer de position au cours de la journée est indispensable pour préserver son corps comme son mental.

Pour compenser la réduction de notre activité physique en télétravail, on commence par mettre en place des pauses actives. De courtes pauses de quelques minutes pour remettre son corps en mouvement. On fait quelques pas ou des étirements toutes les heures. Le but étant de rompre avec la position assise le plus souvent possible.

Et pour dynamiser son corps un peu plus longtemps, on transforme ses contraintes du quotidien en prétexte pour bouger. On emmène les enfants à l’école à pied, on passe ses coups de fil personnels debout, on sort faire quelques courses dans les commerces de proximité.

Garder le contact avec l’extérieur

En télétravail, on peut facilement se replier sur soi et finir par perdre le contact avec l’extérieur. Parfois sans s’en apercevoir. On est plus tristes, moins motivés. Parce que ce qui nous manque, c’est l’interaction. Cette faculté qu’ont les échanges avec autrui de remettre en mouvement notre cerveau.

Alors pour rompre l’isolement et la monotonie, on se force à sortir de sa coquille.

On prend le temps dans la journée, d’appeler ses collègues plutôt que d’envoyer un mail. On improvise une visio, pour faire une pause et sortir de notre bulle quotidienne.

Même chose avec ses proches, on prend de leurs nouvelles. Et parce que rien ne remplace le contact réel, on programme une sortie avec eux, un déjeuner, un café. L’occasion de se faire plaisir avant de s’y remettre.

Par happytech

Vous souhaitez vous engager au service de l’expérience collaborateur ?